avant après
aAcrocidaris nobilis 869 300   nAcrocidaris nobilis 869 300
 aDiplocidaris gauthieri 805 300  nDiplocidaris gauthieri 805 300
 aGymnocidaris agassizii 854 300  nGymnocidaris agassizii 865 300
 aHemicidaris intermedia 991 300  nHemicidaris intermedia 991 300
aStomechinus perlatus 991 300   nStomechinus perlatus 928 300

 

Image agrandie - cliquez sur la photo

Nr. 5 praeperation bildmitte Nr. 6
Nr. 7 Nr. 8

 

Après la trouvaille le travail commence…

Nr. 2 parfois ça commence sur place....

Très rarement les objets trouvés peuvent être intégrés dans la collection après un nettoyage superficiel avec brosse et eau. Dans la plupart des cas de divers "traitements" sont nécessaires, avant que le fossile puisse être présenté d'une manière optimale. De plus, déterminer le fossile n'est souvent possible qu'après le traitement. La méthode de préparation dépend de la provenance du fossile et de sa constitution. Est-ce que le fossile était encastré dans la marne, le calcaire, l'ardoise etc.? Est-ce que le fossile est préservé physiquement ou seulement comme reproduction, pyritisé ou silificié? En fonction de la réponse à ces questions, la méthode adéquate sera mise en oeuvre.

Nr. 3

Le "traitement" peut consister en

  • une préparation mécanique (avec marteau et ciseau, poinçon, scalpel, poinçon-pneumatique ou sablage; dans ces cas les travaux de précision seront effectués sous la loupe binoculaire)
  • collage
  • préparation avec des produits chimiques ou des moyens physiques
  • enchâssage et laquage
  • formatisation
  • affilage.

Les travaux de préparation n'exigent beaucoup de doigté et de patience. La constitution et structure particulières de chaque fossile appelle des méthodes spécifiques. De bons résultats requièrent toujours des connaissances et des manipulations correspondantes qui ne peuvent être acquises que par l'expérience. Il est difficile de devenir un bon préparateur et le chemin pour y parvenir est difficile et plein d'épines, mais…

La patience est mère de toutes les vertus…

Au fil du temps et grace à une expérience de plus de 25 années dans le travail pratique avec le poinçon-pneumatique, plusieurs membres de la FPJ ont atteint le statut de grands spécialistes dans la préparation de fossiles.

Par exemple la préparation des échinides de Reuchenette (en état souvent très fragile in situ) était au début très ardue. Souvent, lors des prélèvements, les spicules ont été arrachés de leurs coquilles. Des membres de la FPJ ont développé une méthode de préparation spéciale: Les coquilles et les spicules seront autant que possible déchaussés de manière mécanique. Ensuite la roche sera enduite de cire liquide (Rember P Originial) jusqu'au fossile (protection contre l'eau). Puis la coquille et, partiellement aussi les spicules, peuvent être marquées avec des écailles d'hydrocyde de potassium (KOH) qui seront mouillées. Le temps maximal de réaction est de une heure. Le KOH sera ensuite lavé et les parties touchées seront neutralisées avec de l'acide acétique.

Nr. 1

En travaillant avec la sableuse les membres de la FPJ ont obtenu de bons résultats avec la poudre à lever comme moyen de travail.

L'expérience donne des résultats…

La qualité des objets préparés par les membres de la FPJ est impressionnante. Les méthodes de préparation nécessaires sont maîtrisées parfaitement autant pour les fossiles qui proviennent du calcaire compact (tortues, gastéropodes, bivalves) que pour ceux contenus dans des couches ardoises (crocodiles, ichthyosaures etc.), mais surtout pour des fossiles avec leur coquille originale (ammonites, mollusques). Le savoir-faire et les compétences développées aus sein de la Fondation ont assis la réputation de la FPJ auprès des paléontologues expérientés et des grands musées.

 

Méthodes de préparation (seulement en allemand)

Besucher101571

Impressum  Disclaimer  | Sitemap  |       <<